Balade en pays Catalan – Entre Mer et Montagne

4 Jours / 3 Nuits

Aussi appelée Roussillon, du catalan Rosselló, la Catalogne du nord préserve farouchement sa culture catalane, ses traditions et sa langue, qui est le pilier de son identité.

 Accueillante, elle vous ouvre ses portes sur une histoire riche, des villages pittoresques, des paysages grandioses et des sites naturels préservés et sauvages.

JOUR 1 : COTE VERMEILLE - COLLIOURE

Accueil du groupe par notre chauffeur tourisme.

Départ en direction de la Côte vermeille jusqu’à Cerbère, dernier village avant la frontière espagnole.

Route le long du littoral pour profiter des superbes paysages de cette côte sauvage et préservée. Sur plus de 20 km, se succèdent plages de sable, plages de galets, criques aux eaux cristallines, belles falaises, stations balnéaires pittoresques et baies magnifiques.

Sur la route du retour arrêt à Collioure surnommée la perle de la côte Vermeille. Collioure est niché dans une baie étroite au fond d’une vallée encaissée, entourée de montagnes. Son cœur de ville essentiellement piétonnier, ce qui ajoute à son charme, est limitrophe de la plage, la séparation n’est faite que par l’ancienne enceinte médiévale.

Son paysage authentique, ses couleurs et son petit port Catalan a séduit les plus grands artistes, Matisse, Braque, Picasso…

Déjeuner libre.

Temps libre pour la découverte personnelle de ce petit joyau du littoral.

En fin de journée départ en direction de votre hébergement. Accueil et installation à votre hôtel 3***. Dîner et Logement.

JOUR 2 : VILLEFRANCHE DE CONFLUENT - BAINS SAINT THOMAS

Petit déjeuner puis départ en direction de Villefranche de Confluent, classé parmi les plus beaux villages de France. Villefranche de Confluent fut fondé au Moyen âge. Le temps a inscrit dans ses pierres le passage des hommes qui l’ont construite ou qui ont vécu dans ses murs. Plus que tout autre, Vauban y a laissé sa marque.

Villefranche de Confluent, gardienne de cette mémoire, vous ouvre ses portes pour partir à la découverte d’un mythe au décor de Grand Siècle.

Visite guidée de ses remparts.

Puis départ en 4 x 4 à l’assaut du Fort Libéria, sentinelle perchée construite par Vauban au XVIIème siècle et fortifiée sous Napoléon III. Avec votre guide vous arpenterez le chemin des rondes, à la recherche de quelques soldats embusqués dans les galeries de contre-escarpes ou de quelques empoisonneuses enfermées dans les prisons souterraines…

Retour à Villefranche de Confluent.

Déjeuner libre.

Temps libre pour profiter de ses ruelles aux multiples échoppes artisanales.

A 14h30 départ en direction de Fontpédrouse. Arrêt de l’autocar à la gare puis transfert en navettes (7 places) pour rejoindre les Bains (durée transfert 5 mn).

Entrée aux Bains de Saint Thomas (durée 2h00). Attention : Maillot de bain obligatoire. Slip, boxer, short de bain sont interdits. Serviette non fournie. Les crèmes solaires sont interdites.

Temps libre pour profiter de ce cadre magnifique. Le vaste amphithéâtre de pierres abrite trois bassins extérieurs d’eau chaude sulfureuse. Les bassins sont équipés de jacuzzis, jets de massage, cols de cygne ainsi que deux rampes de douche d’eau thermale naturelle.

L’eau thermale de Saint-Thomas est classée parmi les plus chaudes des Pyrénées (58° C). Elle est sulfurée, son plancton thermal la rend légère et douce pour la peau. La température varie selon les exigences climatiques : 34° à 38° C. La profondeur maximale des bains est de 1,20 m.

En fin de journée retour à votre hôtel. Dîner et logement.

JOUR 3 : BALADE EN MER– LES ORGUES DE L’ILLE SUR TET

Petit déjeuner puis embarquement pour une balade en mer (durée 1h45) en direction des sites exceptionnels du Cap Béar. Vous découvrirez la côte Vermeille de la mer, Collioure, Port Vendres avec ses criques, ses ports pittoresques, avant d’arriver dans l’anse protégée de Paulilles.

Vous découvrirez le Cap Béar et la grotte des contrebandiers d’où vous aurez, par temps clair, un beau panorama sur Banyuls et les côtes espagnoles.

Durant la balade vous ferez une halte pour observer la faune méditerranéenne à travers le puits de vision sous marine (10 mn).

Retour au port d’embarquement.

Déjeuner.

En début d’après- midi départ en direction de la vallée de la Têt pour découvrir le site protégé des Orgues d’Ille sur Têt, véritable chef d’œuvre naturel. Ces curiosités géologiques faites de sable et d’argile, ont été sculptées d’une manière naturelle, au fil du temps, par l’érosion. Nichées dans une nature verdoyante, ces cheminées de fées, hautes de plusieurs mètres, offrent aux promeneurs un paysage atypique et féerique.

En fin de journée retour à l’hôtel. Dîner et logement.

JOUR 4 : ARGELES SUR MER

Petit déjeuner puis temps libre dans Argelès sur mer. Vous pourrez flâner dans l’allée des pins où l’on retrouve toutes sortes de commerces jusqu’à votre départ.

L’ordre du programme pourra être inversé tout en respectant les visites mentionnées.

TARIFS 2021

A PARTIR DE

BASE 50 PAYANTS DONT 1 GRATUITE 468€

BASE 40 PAYANTS DONT 1 GRATUITE 488€

Le programme du jour d’arrivée ainsi que celui du jour du départ sera adapté en fonction du jour, lieu et horaire d’arrivée et de départ du groupe et pourra donner lieu à un nouveau devis.

Le programme ci-dessus est modifiable et adaptable selon vos souhaits.

Nous pouvons nous charger de l’organisation du transport depuis votre région ainsi que des transferts aller/retour depuis votre lieu d’arrivée jusqu’au lieu de votre séjour.

Nouveau devis sur simple demande.

Ce prix comprend :

  • L’accueil du groupe par notre chauffeur tourisme
  • Le transport en autocar de grand tourisme durant tout le séjour
  • L’hébergement en hôtel 3*** base chambre double
  • La demi-pension à l’hôtel du dîner du jour 1 au petit déjeuner du jour 4
  • Le déjeuner du jour 3
  • Les boissons aux repas (1/4 de vin, eau et café)
  • La visite guidée des remparts de Villefranche de Confluent
  • Le transfert en 4 x 4 au Fort Libéria
  • La visite guidée du Fort Libéria
  • L’entrée aux Bains de Saint Thomas avec les transferts gare/bains/gare
  • La balade en mer (durée 1h45)
  • L’entrée aux Orgues de l’Ille sur Têt
  • L’assurance assistance et rapatriement
  • Gratuité hors éventuelles prestations en supplément (valeur 468 € ou 488 €)

Ce prix ne comprend pas :

  • Le transport depuis votre région
  • Les transferts aller et retour jusqu’au lieu de votre programme
  • Le supplément chambre individuelle
  • Les déjeuners
  • La taxe de séjour
  • L’assurance annulation
  • Toute prestation non mentionnée au programme
  • Sous réserve de disponibilité à l’inscription

VOUS SOUHAITEZ MODIFIER LE PROGRAMME OU PROLONGER VOTRE SEJOUR ?

VOICI QUELQUES SUGGESTIONS DE VISITES ET DE DECOUVERTES :

EXCURSIONS JOURNEE

14-tourisme-pyrenees-orientales
Le train jaune

Le train jaune appelé également « le Canari » est un véritable emblème de la région. Il sillonne les hauteurs des PyrénéesOrientales depuis un siècle sur un trajet de plus de mille mètres de dénivelé au cœur d’un environnement exceptionnel.

Balade en mer jusqu’à Cadaqués

Départ à 09h15 pour la découverte de la côte Vermeille en passant par le Cap Béar, la baie de Paulilles, la Réserve Marine, le Cap Cerbère, jusqu’au Cap Creus en Espagne. Débarquement à Cadaqués pour une escale d’environ 3h30. Temps libre pour la découverte de ce beau village de pêcheurs préservé et pittoresque.

Journée au Perthus avec la visite du Fort Bellegarde

Départ le matin. Temps libre pour les achats. Déjeuner libre. Sur la route du retour arrêt pour la visite guidée du fort de Bellegarde.

Le fort de Bellegarde est une fortification du XVIIe siècle agrandit sur des fortifications précédentes par Vauban. Cinq bastions protègent l’enceinte principale. Derrière le rempart, un deuxième mur intérieur protège le cœur de la forteresse, marquant ainsi trois niveaux de protection : Bastions, Remparts, Mur de protection. Le cœur de la forteresse abritait les bâtiments de la garnison, pouvant contenir 600 hommes, une chapelle, un hôpital, un moulin, une boulangerie …

Il est essentiellement construit en pierres jointes par du mortier, mais de nombreuses parties sont en briques, un matériau qui évite les éclats provoqués par le choc d’un boulet sur une pierre classique. Avec de la brique, le choc était absorbé. La chapelle était plutôt grande (11m20 de large par 12m50 de haut). Les magasins de poudre étaient enterrés, dans des petits bastions autonomes et parfaitement aérés. La seule entrée du fort, la « Porte De France », a été protégée par un fortin en forme de demi-lune. Le puits est gigantesque son diamètre est de 6 mètres et sa profondeur de 62 mètres. Creusé en 1698, il a été suffisant pour permettre de soutenir un siège prolongé.

17-mairie-perthus

EXCURSIONS DEMI-JOURNEE

18-flickr
Le Château Royal de Collioure

Le château est situé au sommet d’un éperon rocheux d’une trentaine de mètres. Il a été construit sur le site d’un ancien castrum romain.  Il fut bâti au début du Moyen-âge pour protéger le village de Collioure et son port naturel. Le château a d’abord hébergé ses seigneurs féodaux avant que les rois catalans en fassent une étape lors de leurs voyages outremer. La forteresse maintes fois remaniée a connu les luttes franco-espagnoles pour la frontière.  Au XVIIe siècle Vauban élève l’enceinte extérieure, rase le village qui se trouve dans les remparts et aménage les glacis. Plus près de nous, les épisodes sombres du XXème siècle ont vu ses casernes servir de prison. Classé Monument historique dès 1922, le Château Royal de Collioure est la propriété du Département des Pyrénées-Orientales depuis 1952. Chargé de sa conservation, le Département assure quotidiennement son entretien et sa valorisation.

Le Fort Saint Elme

Avant le fort il n’y avait qu’une tour de guet appelée la « Torre de la guardia » édifiée au IXème siècle. Elle permettait aux populations de se protéger des invasions maritimes normandes et barbaresques. Le siècle suivant la tour voit son nom changer en l’honneur de Saint Elme, le patron des marins.

Avec des murailles de plus de 25 mètres de haut et d’une épaisseur de plus de 10 mètres, la majestueuse forteresse, construite sur ordre de l’empereur Charles Quint, domine toute la Côte Vermeille et veille à sa sécurité.

Monument privé, c’est aujourd’hui un point de vue exceptionnel. Du haut de ses terrasses, le Fort Saint Elme, offre un panorama exceptionnel sur la méditerranée de la frontière espagnole jusqu’à Sète. Dans le Musée-Arsenal, le visiteur y découvrira une collection impressionnante d’armures renaissance, de casques, de hallebardes, des canons, mais aussi d’armes des marins ottomans qui ravageaient jadis les côtes de l’empire.

Baignade dans l’anse de paulilles

Embarquez en fin d’après-midi en direction de la sublime baie de Paulilles. Mouillage dans la baie pour un moment de farniente et de baignade (durée 1h45). Masque, tubas, palmes, paddles à disposition (dans la limite du stock). Baignade non surveillée.

21-flickr
22-flickr
L’Abbaye Saint Martin de Canigou

Située au cœur du massif du Canigou, sur un nid d’aigle, l’ancienne abbaye bénédictine Saint-Martin-du-Canigou surplombe la vallée du Cady depuis le XIème siècle. Le clocher lombard, les chapiteaux de marbre, l’abbatiale et la crypte voûtées en font un joyau du premier art roman régional.

L’accès à l’abbaye se fera en 4 x 4 depuis Casteil.

La Forteresse de Salses

La forteresse de Salses fut construite à la fin du XVème siècle par le roi Ferdinand II d’Aragon. Elle est située sur un emplacement stratégique entre l’étang de Salses-Leucate et les Corbières ceci afin de protéger la frontière et de résister aux invasions et aux attaques de l’artillerie moderne.

Véritable machine de guerre, la forteresse de Salses impressionne par ses dimensions incroyables. Au XVIIème siècle, Vauban modifia partiellement ses fortifications.

23-flickr
Le Jardin des plantes de Saint Cyprien

Le jardin est situé dans un parc centenaire de 5 hectares abritant plus de 800 espèces de plantes et de végétaux dont une superbe bambouseraie. Il est ponctué par des sculptures des plus grands artistes contemporains, notamment la “Granitoïd trans goa Koï Koï”, une sculpture monumentale de 15 tonnes, composée de 14 pièces de granit et de grès rose, taillée par le duo d’artistes Grégory Gicquel et Daniel Dewar, jeunes sculpteurs lauréats en 2012 du Prix Marcel Duchamp.

26-mairie-castelnou
Castelnou village préféré des Français

Village médiéval classé parmi « les plus beaux villages de France ». Le village construit à flanc de colline, enchâssé dans le massif du Canigou, dominé par son château vicomtal et une ancienne tour de guet est un véritable décor de carte postal. Son paysage, ses calades et ses maisons en pierre, merveilleusement restaurées et entretenues, font de ce village un lieu admirable.

Les caves de Birrh en sons et lumières

Simon Violet, de par sa connaissance approfondie des vins et par sa science gustative, va marier certains grands crus du Roussillon, en les aromatisant avec des plantes et des écorces de quinquina. Il crée un apéritif commercialisé sous le nom de « Vin tonique et hygiénique au quinquina« .

En cette deuxième moitié du XIXème Siècle, les vins médicinaux et ceux à base de quinquina sont réputés comme reconstituant. C’est Simon lui-même qui assure la livraison de ce précieux breuvage chez les pharmaciens, les épiciers et les cafés de la région.

27-tourisme-pyrenees-orientales
28-tourisme-pyrenees-orientales
Devant un tel succès, l’Ordre des Pharmaciens de Montpellier va intenter aux frères Violet un procès pour concurrence déloyale à la suite de quoi il leur fut interdit d’utiliser le mot quinquina, qui désignait un produit pharmaceutique.

Le 10 Février 1873, la marque BYRRH est déposée au greffe du tribunal de commerce de Perpignan.

En 1876, les frères Violet base leur activité uniquement sur le commerce de vin. L’entreprise prospère très rapidement et deux comptoirs d’achat sont installés en Espagne. A Thuir, les chais s’étendent pour atteindre une capacité de stockage de 50 000 hectolitres en quelques années.

Les chais de Thuir deviennent les plus vastes du monde et sont à l’origine de nombreux records dont le dernier : la mise en vin de la plus grande cuve en chêne d’une capacité 1 000 200 litres en 1951, record jamais égalé depuis.

Le musée du liège

Fondé par d’anciens bouchonniers de la commune, ce musée, unique en France, célèbre ce qui était, il y a encore peu de temps encore, au milieu du siècle dernier, la principale activité du village.

Durant la visite, vous découvrirez la technique qui consiste à déshabiller un arbre sans le blesser et vous suivrez l’évolution du bouchon du XVIIe au XXe siècle. Enfin, dans une superbe cave catalane de 1920, vous constaterez que la relation ancestrale entre le liège et le vin est toujours d’actualité et découvrirez comment, à partir d’un morceau de liège en apparence si dur et si cassant, il est possible de créer une œuvre d’art, un habit, un sac à mains…

29-musee-du-liege
30-flickr
Le Castillet

Le Castillet est l’emblème de la ville de Perpignan. Le corps principal de l’édifice, le Grand Castillet, édifié en briques et marbre de Baixas remonte à l’époque aragonaise. Il a été construit à partir de 1368 puis a été transformé sous Louis XI qui a fait rajouter sa terrasse actuelle et sa tourelle en brique, couronnée d’une coupole. Au XVIIe et XVIIIe siècles l’édifice sera transformé en prison.

De nos jours, il accueille le Musée Casa Pairal. Ses collections sont constituées d’objets liés aux arts et traditions populaires du département des Pyrénées-Orientales. Elles sont composées d’objets du quotidien allant du timbre-poste à la calèche agricole en passant par la coiffe en dentelle et les ustensiles de cuisine traditionnelle. Cet ensemble d’objets est une véritable source d’étude pour le domaine de l’ethnographie locale.

Le Palais des rois de Majorque

Situé au cœur de Perpignan, ce palais médiéval de style gothique achevé en 1309 a été pendant près d’un siècle le centre de l’éphémère royaume de Majorque.

Sa présence rappelle le statut de Perpignan comme centre économique, politique et culturel de la Méditerranée médiévale. A partir du XVIème siècle, les ingénieurs français et espagnols l’entourent de murailles pour le transformer en citadelle.

Depuis 1958, le Palais des Rois de Majorque est la propriété du Département des Pyrénées-Orientales qui assure sa conservation en l’entretenant, en l’animant et en le valorisant.

31-flickr